Rue des 4 roues

La maison du grand-père, autrefois lieu inamovible : torchons usés, tapisserie fleurie, rideaux à dentelle, et la couleur brun caramel du lino, des meubles rustiques, de la nappe cirée, des pots de fleurs, des assiettes… Détails d’une « vie minuscule » dont la nuance caramélisée s’illumine sous un rayon de soleil. Puis, la maison se vide, laissant les empreintes d’une vie de 60 ans sur place…

Nostalgie caramel